Dans la soirée du 23 août 1944, une semaine avant la libération de Lyons, un groupe de résistants sous les ordres de Jean Balmino échoue dans une opération à la fontaine Sainte Catherine, près de l'abbaye de Mortemer.
        Le groupe, qui campe à la Croix, convient de recommencer le lendemain matin alors que les allemands préparent l'encerclement du secteur. Le piège se refermera pour sept hommes qui seront fusillés et enterrés sur place. Le plus jeune n'avait que dix-neuf ans.
        Le 25 août, les allemands arrêtent sur leur lieu de travail ou à leur domicile quatre hommes. Trois d'entre eux disparaîtront à jamais et le quatrième, qui a probablement tenté de s'enfuir, est abattu au Hêtre à Dieu.


   .... et sur deux autres pages du site
                  Les photos des cérémonies du souvenir en septembre 
                  Les journées des 23-24-25 août 1944 à Mortemer

Les disparus
 

Jean BALMINO
1894 - 1944

arrestation à son domicile de Rosay
IngénieurA&M chez Citroën
marié - 2 enfants

engagement dans l'O.R.A en fév 44

Le chef de la "trentaine" sur le secteur Rosay-Touffreville-Lisors sous les ordres de Roger Thuret. En 1940, il quitte l'entreprise Citroën pour échapper à la collaboration allemande. Il s'installe alors dans sa résidence de Rosay.
Cette même année, son fils, âgé de 18 ans, quitte le domicile pour rejoindre les forces spéciales américaines en Afrique du Nord.
Après la libération, Mme Balmino et son fils éplucheront en vain de nombreux registres
de camps allemands et garderont de longues années le secret espoir de voir réapparaitre sur le seuil de la porte l'époux et le père disparu.



André BEAUCLE
1904 - 1944

arrestation à son garage de Rosay
garagiste à Rosay
marié - ? enfants
engagement dans l'O.R.A en fév 44



André DERLY
1896 - 1944

arrestation à sa ferme du Coisel
agriculteur - Lisors
marié - 2 enfants
engagement dans l'O.R.A en mars 44

Les fusillés
 

Jean VALLAT né le 12/03/1925
Le corps est retrouvé le 30 août
au lieu-dit"Mortemer"

Lisors (Paris) - engagement en fév 44.
Son père est chauffeur de taxi à Paris,
lui encore en étude.

Chargé d'accueillir Albert Delacour au camp le 23,
il lui avait demandé le mot de passe
"Mademoiselle Jeanne"

Sa jeune soeur, malgré le sort de son frère et malgré ses 16 ans, sera condamnée par les tribunaux
d'après-guerre et interdite de séjour à Lisors...certainement plus naïve que coupable.

Repose au cimetière de Lisors


Jean BELLIARD
né le 22/06/1924
Le corps est retrouvé le 30 août au lieu-dit "Mortemer"
Bonneuil-sur-Marne - sans profession - célibataire - engagement en mars 44
Lieu de sépulture inconnu.
Jean Belliard venait occasionnellemnt
à Lisors en vélo depuis Paris.
Il travaillait aux PTT, employé au tri postal.
Il rendait visite à son frère Pierre qui s'était
réfugié à Lisors pour échapper au S.T.O.
et occupé comme bûcheron.


Guy LEON
né le 29/12/1920
Le corps est retrouvé le 30 août au lieu-dit"Mortemer"
Lisors (Rouen) - bucheron - marié
engagement en
mars 44
Repose au cimetière de Lisors

Achille SAQUEPEE né le 3/04/1905
Le corps est retrouvé le 30 août au lieu-dit"Mortemer"
Touffreville - ouvrier agricole - célibataire
engagement en
fév 44
Repose au cimetière de Touffreville

Henri PETAS né le 8/05/1900
Le corps est retrouvé le 1er septembre
au lieu-dit"Le Clos Saint Antoine"

Touffreville - engagement dans l'O.R.A en fév 44

Combattant en 1918, Henri Pétas choisit la résistance dès 1940. Meurtri par la tragique disparition de son père, Jacques, le fils de 18 ans, s'engage et participe à la campagne d'Alsace.
Henri Pétas repose au cimetière de
Saint-Georges Motel (27)


Gilbert OUVRY né le 28/04/1917
à Sotteville les Rouen 76
Le corps est retrouvé le 19 septembre
au lieu-dit "Le Clos Saint Antoine"

Exode à Lisors - engagement dans l'O.R.A en fév 44
électricien auto au garage Citroën de Rouen

Marié avec un enfant, Henri, né
le 11 février 1942 à Rouen
.
Huguette Verhague viendra en aide à la veuve de Gilbert pour constituer le dossier de victime de
guerre. Le petit Henri sera pupille de la nation.
Gilbert Ouvry repose au cimetière militaire de Montrouge.



Emile SCHMITT né le 28/08/1900
Le corps est retrouvé le 30 août
au lieu-dit"Mortemer"

Lisors - marchand de charbon et vin à Paris
engagement en fév 44

Participe à l'occupation de l'Allemagne en 1919 puis prend part à l'expédition de Syrie. Mobilisé en 39 et démobilisé en 40 après la défaite.


Emile et Marie SCHMITT
réunis au cimetière de Lisors
"Morts pour la France"




Emile SCHMITT et son épouse habitaient Paris, propriétaires d'un café rue Legendre et d'un chantier de charbon à la gare des Batignolles ; par ailleurs, ils avaient acheté une maison à Lisors où Emile, se rendait régulièrement  : il achetait du bois "sur pied" aux Eaux & Forêts dans la forêt de Lyons ; il y avait installé des fours métalliques pour fabriquer son charbon de bois -destiné en grande partie à l'approvisionnement des gazogènes- Il engage donc des ouvriers de Lisors dont Paul Derly, bûcheron, et son frère, Auguste, boucher de son métier mais dont l'activité s'était réduite en cette période d'occupation mais aussi –épisodiquement- Jean Belliard, parisien.

En février 44, Emile Schmitt intègre l'O.R.A. Il connaissait Jean Belliard et son frère Pierre : il avait su persuader le premier d'intégrer l'O.R.A et il avait emmené son jeune frère dans une ferme à Lisors afin qu'il échappe au S.T.O.
Il avait également "entraîné" dans son engagement les deux frères Paul et Auguste.
Le 11août 1944, un garagiste d'Enghien est venu chercher une livraison de charbon de bois : Marie Schmitt et sa fille Emilienne  profitent de sa camionnette pour retourner à Paris. A la Chapelle-en-Vexin, ils sont bombardés par l'aviation alliée. Sa fille Emilienne a le temps de descendre et de découvrir à l'avant sa mère, tuée sur le coup. Le corps de Marie est pris en charge par la commune, Emilienne est conduite chez sa grand-mère à Bezons.
Le maire de la Chapelle fait informer Emile du décès de son épouse via la mairie de Lisors ; celui-ci viendra faire faire le cercueil sur place et elle sera placée provisoirement dans le caveau communal puis une Messe aura lieu à Lisors.

Le 23 août 44, Jean Belliard et Auguste sont dans le groupe d'Emile. Auguste, conscient d’une situation défaillante et connaissant parfaitement la forêt, a réussi à s'y cacher après avoir laissé sa musette de vivres à Emile qui n’a pas voulu le suivre.

Après le 23 août 44 : Pierre Belliard vient à Bezons prévenir Emilienne de la fusillade concernant son père et son propre frère Jean. Le maire de la Chapelle contacte Emilienne pour savoir ce qu'elle compte faire pour sa mère : elle part avec un oncle à la Chapelle où ils retrouvent Auguste Derly venu avec la camionnette d'Emile sur laquelle est chargé le cercueil recouvert d'une bâche et ils retournent à Lisors.

Le 30 août, les corps ont été déterrés par des jeunes de Lisors désignés par le Maire, dont Auguste qui a reconnu Emile, celui qui deviendra son beau-père le 27 novembre 44.

Emile Schmitt est enterré au cimetière de Lisors auprès de son épouse, Marie. Sur une plaque est gravé la mention "morts pour la france".
Si près de la libération, Emilienne, leur fille unique, a vu disparaître en quelques jours sa famille.

(témoignage d'Emilienne transmis par sa fille en janvier 2013)



René LOUCOPOULOS
né le 30/07/1904

Le corps est retrouvé le 1er septembre au lieu-dit"Le Clos Saint Antoine"
garagiste à Lisors
marié - 3
enfants
engagement dans l'O.R.A en fév 44



La Croix du souvenir.
En forêt de Lyons près de Lisors
face à la route forestière du "Hêtre à Dieu"
.
photo du 3 mai 2003

Les rescapés

Albert DELACOUR
1924 -

maraîcher à Rosay - célibataire
engagement dans l'O.R.A le 1 fév 44
Vice-président du Comité
du Souvenir de Mortemer


Maître TOURAINE
1905 - 1997

Notaire à Fleury-la-Forêt
marié sans enfant
engagement dans l'O.R.A en janv 44


André TELLIER
1906 - 1972

Rosay au Roule
employé au moulin de Rosay - marié
engagement dans l'O.R.A le 1 fév 44

Charles ROULAND
1917 - 1992
Rosay au Roule
bucheron

engagement dans l'O.R.A le 1 fév 44

Fernand SEBASTIEN
1909 - 1979

Lisors
marié- 4 enfants
engagement à l'O.R.A le 6 juin 44
chef de sizaine

Roland MARINO
1924 - 2003
Rosay
engagement à l'O.R.A le 1 fév 44
Roland est décédé début juin quelques jours après que son épouse ait envoyé cette photo

Huguette VERHAGUE
1901 - 1961
Mortemer
engagement à l'O.R.A le 2 fév 44

Elle hébergeait les deux aviateurs anglais qui participèrent à la première opération à la Fontaine Sainte Catherine le 23 août au soir.

L'armée anglaise lui a décerné un certificat officiel de reconnaissance
pour l'aide apportée aux marins, soldats et aviateurs des forces britanniques du Commenwealth.


Paul DERLY
1915 - 1981
Lisors
engagement dans l'O.R.A le 1 fév 44

Auguste DERLY
25/10/1918 - 04/2007
Lisors
engagement dans l'O.R.A le 1 fév 44

Paul Derly, qui participe directement à la seconde opération à Mortemer, erre ensuite en forêt de Lyons plusieurs jours, venant furtivement se ravitailler au village. Des personnes affirmeront à l'épouse d'André Derly que l'on a vu son mari en forêt. Faux espoir car il ne s'agissait que d'une confusion sur les noms. André Derly, arrêté à sa ferme du Coisel le 25 août, n'a jamais été retrouvé.
Auguste Derly, le frère de Paul, effectue dans la zône libre son service militaire. Il séjourne à la Ciotat en 1941. Revenu à Lisors après l'occupation complète de la France, il travaille avec son frère Paul en forêt comme bûcheron. Lui et son frère sont des amis d'Emile Schmitt et d'Huguette Verhague.
Auguste, comme d'autres, émettra des réserves sur le matériel et sur le commandement au soir du premier échec à Mortemer. Il exprimera vainement le voeux de tout arrêter.
Auguste Derly épouse Emilienne Schmitt, en novembre 44 , une jeune fille de 19 ans que la guerre vient de rendre orpheline.

MAILLARD Pierre - 12/03/1922 - Paris - engagement dans l'O.R.A le 1 fév 44 - cousin de R.THURET
POHU Robert - 28/04/1907 - Rosay - engagement dans l'O.R.A le 1 fév 44

Le commando du 23 au soir se composait de:
Jean Balmino, les deux aviateurs anglais, Paul Derly, Pierre Maillard et ?
Dans la nuit du 23, maître Touraine et Pierre Maillard quittaient le campement et emmenaient les deux aviateurs à Lilly. Ceux-ci étaient jusque-là cachés chez Huguette Verhague
Le commando du 24 au petit matin se composait de:
Jean Balmino, Albert Delacour, Charles Rouland, André Tellier, Robert Pohu, Roland Marino
armés de 4 mitraillettes STEN et de 2 révolvers.

La Croix du Combattant Volontaire de la Résistance a été décernée par le général Ailleret en 1969 à:

Charles Rouland, André Tellier, Albert Delacour et Fernand Sébastien.


Les autres engagés de l'O.R.A.

Ils étaient membres de l'O.R.A mais ne participaient pas à l'opération de Mortemer.


Roger THURET né le 28/03/1912
à Lizy sur Ourcq Seine et Marne
d
écédé le 17/7/1997 à Rouen
Ingénieur, chef du service des exploitations de la 2ème conservation des Eaux et Forêt
Créateur en juillet 43 de l'Organisation de la Résistance de l'Armée (O.R.A.) en normandie

alias André Chavassus ou Capitaine André
Chef de secteur après l'arrestation et la déportation de Charles Viard en mai 1944

"Dès septembre nous avions eu connaissance du plan TORTUE qui se résumait bien simplement: quand un débarquement allié se produirait, les Forces de l'Intérieur devaient retarder autant que possible les mouvements des Grandes Unités Allemandes vers les lieux du combat, pour ensuite, gêner par tous les moyens le ravitaillement, les mouvements de troupe, et renseigner les alliés etc"
Quatre terrains de parachutage seront choisis. "ANDRE" serait responsable des opérations sur Darnétal et Lyons.
Propos de Roger Thuret dans l'Impartial de janvier 1976

Roger Thuret donnera à Jean Balmino son accord pour l'opération de Mortemer qu'il compte mener avec ses hommes au soir du 23 août 1944.


BARILT Marcel
- Lisors - engagement dans l'O.R.A le 6 juin 44
BEDOUELLE Raymond - Lisors - engagement dans l'O.R.A le 6 juin 44
BELLIARD Pierre - Lisors - engagement dans l'O.R.A le 6 juin 44
BOUST Hubert - 15/02/1912 - Touffreville - engagement dans l'O.R.A en nov 43 - chef de sizaine
BRACKE Albert - 11/07/1912 - Touffreville - engagement dans l'O.R.A en fév 44
DERLY Auguste - 25/10/1918 - Lisors - engagement dans l'O.R.A le 6 juin 44
DUMOULIN Henri - 13/05/1922 - Mont Saint Aignan - engagement dans l'O.R.A le 1 fév 44
FILY Jean - Lisors - engagement dans l'O.R.A le 6 juin 44
FILIPOS - Lisors
FRANCOIS Henri - Lisors - engagement dans l'O.R.A le 6 juin 44
GOULE Serge - 6/06/1921 - Houtteville
HALLOT Serge - 1/10/1918 - Touffreville - engagement dans l'O.R.A le 1 fév 44
JOUEN Julien- Rosay - engagement dans l'O.R.A le 6 juin 44
LEBEL Lucien - Lisors - engagement dans l'O.R.A le 6 juin 44
LEBEL Fernand - Lisors
LEGROS Robert - 4/11/1923 - Sanvic - engagement dans l'O.R.A le 1 fév 44
LUCAS Fernand - Le Havre - engagement dans l'O.R.A le 6 juin 44 - chef de sizaine
MARINO Joseph - 18/10/1897 - Charleval - engagement dans l'O.R.A le 1 fév 44
MARTIN Robert - Lisors - engagement dans l'O.R.A le 6 juin 44
PHILLIPOT Jean - 17/02/1923 - mobilisé - engagement dans l'O.R.A le 1 fév 44
RATEL Roland - Lisors - engagement dans l'O.R.A le 6 juin 44
SCELLE André - 2/06/1919 - Le Havre - engagement dans l'O.R.A en fév 44
SEBASTIEN Louis - Lisors - engagement dans l'O.R.A le 6 juin 44
VANROCKEGHEM René - Lisors - engagement dans l'O.R.A en juin 44

La recherche de ces portraits est difficile. A l'époque des faits, la photographie était encore
peu répandue. Plusieurs de ces hommes étaient en exode dans les trois villages.
La page consacrée à l'histoire de ces résistants a reçu 3200 visites entre juillet 2000 et décembre 2005.
Alors si vous possédez photos, documents ou renseignements, ils seront les bienvenus.
La photo de Gilbert Ouvry m'est parvenue par un Email de son petit-fils, en octobre 2003.
Merci par avance.